Viser la non régression en ajustant le management à la distance, ou réinventer la façon de travailler pour sortir grandi de la crise du COVID-19 ?

Pour beaucoup d’entreprises et de dirigeants, le choc est brutal. La pandémie à laquelle le monde se voit confronté les laisse – ponctuellement ? – démunis. Outre les nombreux obstacles techniques liés à la généralisation du télétravail, la question se pose d’adapter ou de changer la façon de travailler. Non pas seulement pour faire face à cette crise covid-19 d’envergure, probablement passagère, mais plutôt pour réinventer nos organisations et les faire à l’image du monde d’aujourd’hui et de demain.

Crise = opportunité

Indéniablement, la crise provoquée par le COVID-19 est une occasion unique pour revoir, enfin, la façon dont nous travaillons ensemble. En somme, une belle opportunité pour faire d’une crise majeure le déclencheur d’une prise de conscience et, surtout, d’un changement bénéfique pour tous.

Bien sûr, il s’agit là d’une véritable rupture d’avec le modèle de l’organisation conventionnelle, qui oblige une très large majorité d’entre nous à sortir de leur zone de confort. Prenons tous ces grands groupes, entreprises de la banque ou des services, qui se trouvent souvent quasiment à l’arrêt parce que n’ayant pas suffisamment intégré la question du télétravail, de l’organisation et des infrastructures technologiques associées. Tantôt vacillantes du fait des lacunes technologiques, tantôt du fait d’un modèle organisationnel fondé sur un micro-management devenu totalement inopérant. Parfois les deux associés…

Travailler à distance

Or, réinventer son organisation est non seulement possible mais nécessaire. La crise du COVID-19 que nous traversons le démontre. Beaucoup d’entreprises sont mal armées pour faire face à la nécessité du travail et d’un management à distance. Pourtant, certaines entreprises, comme cette entreprise russe de plus de cent personnes que j’accompagne depuis plusieurs mois, sont la preuve que cela fonctionne. Un patron à Paris, des équipes dans plusieurs villes en Russie, et une entreprise qui a su se réinventer. Car, ici, on ne parle pas de plan B pour faire face à la crise du COVID-19 mais d’une rupture d’avec le modèle conventionnel. Alors que dans le premier cas, l’organisation continue de se heurter aux nombreux freins engendrés par toutes les formes de micro-management, fait le dos rond. Dans le second, l’entreprise, ses dirigeants, ses managers et ses collaborateurs en profitent pour passer à un autre niveau. Dans le premier cas, on essaie de survivre à la crise et de ne pas trop régresser ; dans le second, on fait en sorte d’en sortir différent, grandi.

Vous pouvez continuer la lecture de cet article sur Forbes.

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la réinvention de votre organisation ? Lancez-vous !

Bernard Marie Chiquet

About Bernard Marie Chiquet

Bernard Marie CHIQUET a été plusieurs fois entrepreneur et dirigeant de grandes entreprises : Executive Director chez CAPGEMINI, Senior Partner chez Ernst & Young, Président - Fondateur de Eurexpert. Dans un deuxième volet de sa carrière, il est devenu coach (HEC), médiateur (CAP’M), coach en Holacracy (2011) et Master Coach. Il est aujourd'hui Fondateur de IGI Partners (créé en 2007) Formateur, consultant en organisation, coach, conférencier, professeur à l’IAE Lyon School of Management (Université Jean Moulin Lyon III) et intervenant à HEC Executive Education.