Paris, le 09 novembre 2020Créée en 1987, la société Escofi est une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables et notamment dans l’énergie éolienne. Entreprise familiale, Escofi est aujourd’hui dirigée par Jean-Édouard Delaby, petit-fils du fondateur. Installée à Sars-et-Rosières près de Valenciennes, l’entreprise connaît une forte croissance depuis 5 ans. Soucieux d’accompagner et de soutenir cette croissance avec une organisation à la fois humaine et efficiente, son président a fait le choix de l’holacratie. Objectif, rompre avec le modèle organisationnel classique pour aller vers une organisation où chacun est en mesure de s’engager et de s’épanouir.

Réinventer l’organisation d’Escofi

Convaincu qu’il convenait de développer Escofi sur des bases nouvelles, Jean-Édouard Delaby a fait le choix de se faire accompagner par l’institut iGi pour mettre en place une organisation fondée sur l’holacratie.

« En prenant la tête d’Escofi, il m’a semblé évident de ne pas concevoir notre développement sur la base d’une organisation pyramidale. J’ai en effet pu observer combien celle-ci, dans toutes les entreprises par où je suis passé, peut être un vecteur de désengagement pour des salariés qui subissent leur travail » explique Jean-Édouard Delaby. Convaincu que la solution est ailleurs, le dirigeant d’Escofi s’est donc beaucoup renseigné sur les alternatives possibles. « Beaucoup influencé par le travail et les écrits de Frédéric Laloux, mes recherches m’ont naturellement conduites à Bernard Marie Chiquet et à l’institut iGi. Nous avons commencé par nous former moi et le directeur du développement, puis les 20 personnes qui composent nos équipes ».

Définir la raison d’être d’Escofi

Six mois après être entré en holacratie en adoptant sa constitution, Jean-Édouard Delaby est déjà convaincu de l’apport positif et à long terme de l’holacratie pour Escofi.

« Au-delà d’une adoption réussie et fluide de la nouvelle organisation, les premiers impacts sont déjà bien visibles » insiste le président d’Escofi. Et d’insister sur une meilleure et une plus grande prise de recul de l’ensemble des équipes par rapport à leur travail et l’impact visible que cela a sur le développement la société. « Chacun est désormais d’abord focalisé sur la création de valeurs pour ses rôles ainsi que pour l’organisation dans son ensemble. Le tout dans une totale transparence et adaptabilité grâce aux outils que nous avons mis en place avec l’aide de l’institut iGi » explique Jean-Édouard Delaby.

Désormais bien lancée, la nouvelle organisation a entamé le travail de réflexion devant conduire à la définition de sa raison d’être. « Il s’agit d’une étape à la fois cruciale et particulièrement exaltante pour moi et tous les salariés d’Escofi. Celle qui consiste à définir ce qui constitue les fondements de nos missions, la substantifique moelle de notre entreprise, et ce dans un contexte où les énergies renouvelables et l’éolien ont clairement un rôle à jouer dans la définition de nos sociétés de demain » conclut Jean-Édouard Delaby.

L'institut iGi

About L'institut iGi

Créé en 2008 par Bernard Marie Chiquet, iGi est un institut de recherche et de pratique, et un centre de formation (certifié AFAQ AFNOR et Qualiopi) qui s’adresse à tout type d’entreprises et accompagne les dirigeants soucieux d’évoluer vers un management et un self-management constitutionnels afin d’offrir davantage de valeurs au monde . Un modèle transparent et efficace, s’appuyant sur une constitution et des collaborateurs responsabilisés et épanouis. En une décennie, l’institut iGi a accompagné une centaine entreprises en France, en Europe et au Québec dans leur transformation. En outre, l’institut de recherche a importé l’holacratie, nouvelle pratique managériale, des États-Unis en Europe en 2010. A ce titre, l’institut iGi a été désigné Premier Provider Holacracy, le 1er dans le monde.