Cela nécessite que chacun soit “sincèrement fier” des produits et des services de l’entreprise. Par Bernard Marie Chiquet, fondateur de l’institut iGi et créateur du management constitutionnel et Benjamin Hornn, Directeur Marketing et Communication et Leader de la stratégie Collaborateurs Ambassadeurs- Décathlon International.

Nous étions, il y a peu, tous deux invités d’une conférence intitulée “Pourquoi et comment développer son activité autour d’une raison d’être ?« . Une question qui interroge aujourd’hui un grand nombre d’entreprises, de patrons et de salariés. Avec comme objectif de faire en sorte que chacun, au sein de l’entreprise, puisse incarner cette raison d’être, et soit sincèrement fier de son appartenance à l’organisation, des produits et des services proposés ou commercialisés par son entreprise.

Mais c’est souvent là que le bât blesse. Dans de nombreuses entreprises, peu ou pas de sentiment d’appartenance ni d’incarnation des valeurs affichées. Comme cette entreprise qui vend des produits bios, mais dont la majorité des employés ne consomment pas bio. Ou encore comme cette directrice de la communication d’une grande banque qui avoue avoir cinq de ses six comptes en banque chez des concurrents de son employeur ! ; tout comme 80 % des salariés de ce secteur qui disposent d’un compte dans un autre établissement que celui pour lequel ils travaillent.

Un faible sentiment d’appartenance, un manque de sens vécu avec difficulté, un engagement faible vis-à-vis de l’entreprise qui interrogent à l’heure où le mass média a cédé la place à l’ère de la recommandation. 85 % des individus font plus confiance à leur entourage qu’aux marques. 87 % des acheteurs de produits ou services sont conquis par une personne qui leur a recommandé ce qu’elle a vécu. Dans ces conditions, les entreprises n’ont-elles pas intérêt comme préalable à toute démarche commerciale, à embarquer leurs collaborateurs avant de chercher à séduire leurs clients ? C’est en tous cas ce à quoi  une entreprise comme Décathlon aspire depuis sa création en 1976 en prêtant une vive attention à ses collaborateurs, et en développant des  communautés d’ambassadeurs de ses produits pour chacun des sports qu’elle couvre.  Unis autour de la passion du sport, et de la volonté de rendre le sport accessible au plus grand nombre avec ses produits de marques propres, collaborateurs et partenaires de l’entreprise sont invités à s’impliquer activement dans cette accessibilité.

La raison d’être, pour devenir réalité, pour prendre corps, implique donc nécessairement un travail de fond de tous les collaborateurs, où qu’ils soient et quoi qu’ils fassent ; quels que soient leurs talents respectifs. Pour que chacun devienne et se perçoive comme un ambassadeur des produits et services de l’entreprise. Et, pour y parvenir, la raison d’être prend forme au travers de processus systématisés, industrialisés et institutionnalisés au sein de l’entreprise. Elle est l’expression d’une entreprise qui s’inscrit dans la durée, s’interroge sur sa valeur ajoutée sociale, humaine, écologique et économique. Bien loin de toute forme de posture, la raison d’être est inscrite dans l’ADN même de l’organisation. Elle est le reflet d’une entreprise en réinvention permanente ; d’une réinvention qui part invariablement du collaborateur.

Vous êtes intéressé pour centrer votre organisation sur sa raison d'être ? Essayez avec un premier rendez-vous !

Bernard Marie Chiquet

About Bernard Marie Chiquet

Bernard Marie CHIQUET a été plusieurs fois entrepreneur et dirigeant de grandes entreprises : Executive Director chez CAPGEMINI, Senior Partner chez Ernst & Young, Président - Fondateur de Eurexpert. Dans un deuxième volet de sa carrière, il est devenu coach (HEC), médiateur (CAP’M), coach en Holacracy (2011) et Master Coach. Il est aujourd'hui Fondateur de IGI Partners (créé en 2007) Formateur, consultant en organisation, coach, conférencier, professeur à l’IAE Lyon School of Management (Université Jean Moulin Lyon III) et intervenant à HEC Executive Education.