Paris, le 23 mars 2021 – L’entreprise franco-russe fondée par Vincent Laulhère en 1992 a connu une forte croissance de son activité et de ses affaires en 2020, et ce, malgré une pandémie de COVID-19 qui n’a pas épargné la Russie. Spécialisée dans le transfert de technologies et de savoir-faire vers le marché russe, dans les domaines des machines et équipements industriels et agricoles, l’entreprise a profondément revu son organisation et opté pour l’Holacratie. Une décision qui a permis de booster les performances et les résultats de chacun au sein de Transfaire. Résultat : une croissance à deux chiffres en 2020 et une année 2021 qui s’annonce particulièrement dynamique.

Holacratie comme catalyseur

Face à la pandémie qui a lourdement frappé la Russie, Transfaire a fait deux choix forts en 2020. Celui d’une digitalisation accrue et accélérée de son activité et de ses processus ; celui d’une organisation réinventée avec l’holacratie pour la soutenir.

Pour Vincent Laulhère, fondateur de Transfaire, « 2020 a été l’année du « vrai » lancement d’holacratie pour l’entreprise. Avec la mise en place de ce qu’elle a de plus structurant : les réunions de triage et les réunions de gouvernance. L’holacratie a indéniablement eu un effet catalyseur sur les changements entrepris ».

Une forte adhésion et appropriation des équipes

Si l’adoption d’holacratie par les équipes de Transfaire n’a pas toujours été simple et reste un enjeu prégnant, la réussite est bien là. Interrogés, le fondateur de l’entreprise confirme, qu’à date, près de 90 % sont bien entrés dans la dynamique de changement engagée.

« Bien sûr, il reste beaucoup à faire »  estime Vincent Laulhère. « Mais l’holacratie a permis de changer les relations entre les personnes. Ils sont désormais plus centrés sur la production et ont souvent réussi à établir une relation de pair à pair plutôt que basée sur la hiérarchie comme avant ».

Et si 2020 a été synonyme de forte croissance pour Transfaire, 2021 s’annonce une année tout aussi exaltante pour les équipes. Avec pour objectif premier de concentrer le travail sur une découverte plus grande et une appropriation plus complète de la gouvernance par l’ensemble des salariés. Car, de l’aveu de Vincent Laulhère, le chemin est encore long dans la transformation de l’organisation. « Nous n’en sommes sans doute qu’à peut-être 20 % d’un périple qui devrait durer encore quelques années ».

 

Contact presse : Sandrine Lennes +33 (0)6 82 97 89 04 sandrine.lennes[at]gmail.com

L'institut iGi

About L'institut iGi

Créé en 2008 par Bernard Marie Chiquet, iGi est un institut de recherche et de pratique, et un centre de formation (certifié AFAQ AFNOR et Qualiopi) qui s’adresse à tout type d’entreprises et accompagne les dirigeants soucieux d’évoluer vers un management et un self-management constitutionnels afin d’offrir davantage de valeurs au monde . Un modèle transparent et efficace, s’appuyant sur une constitution et des collaborateurs responsabilisés et épanouis. En une décennie, l’institut iGi a accompagné une centaine entreprises en France, en Europe et au Québec dans leur transformation. En outre, l’institut de recherche a importé l’holacratie, nouvelle pratique managériale, des États-Unis en Europe en 2010. A ce titre, l’institut iGi a été désigné Premier Provider Holacracy, le 1er dans le monde.