Échange avec Bernard Marie Chiquet

Pour une entreprise cotée comme Danone, c’est la bourse qui gouverne. Ce n’est pas sa raison d’être, ni sa mission, précise Bernard Marie Chiquet. Si on veut changer la gouvernance, il faut d’abord changer l’argent ! Une chose est certaine : tant que la question de l’argent n’est pas traitée, impossible d’avancer sérieusement sur celle de la gouvernance. Tant qu’on pourra faire de l’argent avec de l’argent, on en dévoie sa raison d’être originelle. On laisse croire à l’actionnaire qu’il est propriétaire de l’entreprise. Si vraiment l’entreprise est un être vivant, doté de son identité propre, alors beaucoup de choses doivent s’écrouler, pour que renaisse quelque chose de vivant.