Lorsque l’on évoque le monde de l’entreprise en France, le constat qui en ressort est souvent le même. Les mots stress, tension, impuissance, déconsidération voire inutilité abreuvent le vocabulaire des collaborateurs et des managers. Face au diagnostic, iGi Partners prétend pouvoir changer cette mentalité destructrice en répondant à une question simple : est-il possible de travailler et de s’organiser autrement ? Dans un contexte de crise et d’évolution négative du travail, Holacracy et le SOI, deux techniques découvertes et testées en vrai jusqu’à leurs limites par iGi Partners, apparaissent comme une alternative efficace au sein de notre société.

Plus les années passent et plus les enjeux s’accumulent au sein des organisations. Collaborateurs, managers et entrepreneurs doivent compter sur les conséquences de la crise, sur l’évolution de la nature du travail et des mentalités. Ces nouveaux défis apportent bien plus de problèmes qu’ils n’en résolvent. Ainsi, le stress est rapidement devenu l’épouvantail dans les entreprises à tel point que les individus n’y trouvent plus leur compte. Pire, les jeunes et les moins jeunes pâtissent d’un niveau de confiance extrêmement faible. Alors la question se pose : existe-t-il un mode de fonctionnement pour que travailler devienne simple ?

L’épanouissement des individus et des organisations passe par de nouvelles approches du travail

Holacracy et le SOI apportent nombre de réponses à ces divers problèmes. Ces deux techniques venues des États-Unis tendent à prouver qu’il est possible de permettre aux jeunes de trouver du sens dans le monde du travail et aux plus âgés de s’adapter dans la performance sans le moindre stress. Le credo est de trouver une place dans laquelle l’individu se sent bien, c’est à dire ni dominé, ni dominant.

Aujourd’hui, il apparaît essentiel de retrouver fierté, plaisir de travailler, confiance en soi et estime de soi, des mots qui ont tout bonnement disparu du vocabulaire. Sans ces ressources, ni les individus, ni les organisations ne peuvent s’épanouir. Car, en dépit de l’évolution actuelle de la société, ce but peut être atteint. Holacracy et le SOI appartiennent donc à cette nouvelle génération de techniques s’attaquant aux éléments néfastes qui sont présents dans une entreprise.

Dans un premier temps, il convient de mettre en avant le système d’organisation individuel (SOI) ou l’art de la productivité sans stress. Le SOI est un système d’organisation personnelle dans lequel l’individu met l’ensemble de tous les engagements qu’il prend, de la même façon qu’il pose tous ses rendez-vous à venir dans son agenda. Par exemple, quand il décide d’avoir Internet et qu’il ouvre une boîte mail, de facto, il prend l’engagement de lire et de traiter tous les emails envoyés par une personne lambda.

Le SOI et la clarté dans le travail pour combattre le stress

Par ailleurs, le SOI met de l’ordre dans la nature du travail en partant du constat que, de nos jours, nous sommes passés d’un travail concret à une matière abstraite. À titre d’exemple, organiser une réunion peut tout aussi bien prendre cinq minutes que durer des heures. Cela signifie que la nature du travail est floue d’où la nécessité de mettre de la clarté sur le résultat attendu, de découper les tâches, de mettre à plat les engagements et d’éviter ainsi un excès inutile de stress. Toutes les tâches claires ont déjà été automatisées par des machines et/ou par l’informatique. Ce que l’on gère aujourd’hui sont des tâches évasives, les seules qui restent.

Si l’individu met de la clarté dans son travail, le stress disparaîtra automatiquement car ce dernier provient du flou, d’une dispersion, d’un sentiment d’envahissement. La personne est interpellée par les informations et se retrouve contrainte à prendre beaucoup plus d’engagements qu’initialement prévu. L’essence de la pensée émanant du SOI et de Holacracy est de faire le ménage dans tout cela afin que l’individu fasse du bon travail, qu’il se sente contributeur d’une œuvre ou d’un projet et utilisé dans ses talents au lieu de gaspiller son temps à jouer de la relation pour naviguer.

Holacracy en chef d’orchestre du fonctionnement dans l’organisation

Holacracy est donc une technique garantissant un cadre dans lequel l’individu va passer davantage de temps à faire des choses utiles tout en délaissant les futilités. C’est un ensemble de règles du jeu permettant aux personnes composant les organisations de posséder leur propre couloir aérien dans lequel elles pourront œuvrer. Un ordre logique des choses qui va permettre à l’entreprise de bien fonctionner car cet espace dans lequel l’individu jouit d’une autorité correspond à ses talents. Il devient par conséquent efficacement utilisé dans l’organisation et se transforme en entrepreneur.
Quatre espaces se détachent distinctement dans l’entreprise grâce à ces processus : l’organisation (gouvernance, stratégie et triage au service de l’organisation), les rôles-ations (le travail à faire dans l’organisation), les relations interpersonnelles (les relations entre les personnes) et le personnel (qui n’a rien à voir avec l’organisation). Finalement, le message clé issu des techniques de Holacracy demeure dans l’apport de la clarté sur la différenciation entre ce qui est relatif à l’organisation et ce qui est de l’ordre des personnes.

Dans cette lignée constructive, iGi Partners se met au service des individus et de tous types d’organisation dans le but de découvrir, intégrer et tester ces techniques permettant d’être à l’aise au travail. Ainsi, elle forme les individus et accompagne les organisations vers la performance en implantant ces techniques. L’objectif est de les entraîner, individus et organisations, à sortir de la survie pour de nouveau vivre sereinement.

©2013 IGI Partners Tous Droits Réservés