Interview de Gwenaël Le Guével

Gwenaël Le Guével, secrétaire régional du SGEN-CFDT a comme rôle de déployer Holacracy au sein du syndicat. Le développement d’une vision moins doloriste du travail, dans lequel chacun peut s’émanciper, ainsi que l’autogestion sont deux choses présentes dans l’ADN de la CFDT. Mais à défaut d’outil pour appliquer ses valeurs là au coeur de la CFDT, des structures pyramidales se sont constituées et la découverte de Holacracy fut alors une révélation pour répondre à ces besoins là. Au SGEN-CFDT c’est une quarantaine de militants investis de manière très disparate en terme de temps et de distance. Aujourd’hui, grâce à la segmentation des rôles et à la transparence que Holacracy propose, les militants peuvent s’investir de manière plus rapide et plus efficace. Dans le quotidien, chacun se sent beaucoup plus rassuré dans ses autorités et ses responsabilités.  Les syndicats ont, entre autre, pour mission de répondre aux questions organisationnelles du travail et Holacracy semble un outil, pour Gwenaël, qui répond « à la fin et au moyen » d’atteindre une justice sociale ainsi qu’une émancipation individuelle et collective qui se trouve au centre de leur raison d’être. Mais quid des syndicats si on supprime les pyramides managériales en libérant les entreprises ?