Échange avec Éric Boyer

Partant de la citation de Margaret Mead “Ne doutez jamais du fait qu’un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En vérité, c’est la seule chose que l’on n’a jamais faite. » Eric BOYER, devenu coach et facilitateur par accident selon ses dires, agitateur d’idées ou simplement coach agile, arrive à faire bouger les choses dans un grand groupe, bien qu’il ne soit pas le CEO de Sanofi. Une initiative qu’il a lancée au sein de l’entreprise, il y a plusieurs années et après avoir été longtemps un électron libre, il s’entoure d’un petit groupe de 5/6 personnes vraiment investies, vigilant à ce que le projet ne grossisse pas trop vite au risque de mourir avant d’avoir vécu. De plus en plus de personnes au sein de Sanofi sont intéressées, plus de 30 cercles pratiquent Holacracy, une communauté semble prendre corps suite à la formation Excellence managériale et self-managériale créée et animée par Bernard Marie auprès d’une douzaine de managers et de coachs internes de Sanofi. Eric nous partagera comment il en est arrivé à lancer il y a un peu moins de 3 ans, cette initiative qu’il appelle “PowerShift” – Power pour la distribution du pouvoir, et Shift pour changer de braquet, avec comme nécessité celle d’un changement de culture, tournée vers le self-management. Eric sera interviewé par celui qu’il considère comme un de ces mentors, Bernard Marie Chiquet dans le cadre d’une conversation entre eux deux autour du travail déployé au sein de Sanofi. Comment aborde-t-il l’innovation managériale et le self-management chez Sanofi ? Comment accompagne-t-il les équipes qui lui font confiance ? Quelles boîtes à outils, briques de base utilise-t-il pour répondre aux besoins de ces équipes ? Une conversation à bâtons rompus qui promet d’aller loin pour ceux qui veulent en connaître plus sur le déploiement du management constitutionnel au sein d’un grand groupe !