Interview de Catherine Morel

Catherine MOREL, associée gérante de la SCIC Le Charançon SARL, a décidé de changer sa façon de manager il y a deux ans, en partant sur une “gouvernance partagée”. Entre incompréhension des collaborateurs, une certaine rigidité, des départs difficiles, elle revient sur son voyage et en tire les enseignements. Partir en self-management requiert deux pré-requis selon elle : 1. Clarifier dès le début ce qu’est le self-management et pourquoi une telle transformation pour éviter de créer une “usine à gaz” rigide qui ne correspond pas à la réalité de l’entreprise 2. Adapter l’outil choisi au fonctionnement existant et l’entreprise et à son activité pour ne pas créer d’illusion auprès des collaborateurs qui mènent souvent à des départs difficiles. Elle va nous partager son expérience et ce qui l’a amené à considérer l’Holacracy pour remettre à l’endroit son organisation.