On ne peut pas éviter le pouvoir hiérarchique car il est inhérent au contrat de travail. Pour que chacun puisse donner le meilleur de lui-même, il convient de séparer les pouvoirs – constitutionnel pour le travail et hiérarchique pour le contrat de travail.

BA_Page Article Vouloir supprimer la pyramide hiérarchique est illusoire ! 1

Depuis de longues années, je suis fasciné par ce constat. Chacun, une fois franchi le seuil de l’entreprise où il travaille, se révèle moins bien que lui-même. Alors même que dans le cadre de sa vie privée chacun démontre sa capacité à trancher et à assumer ses responsabilités – élever ses enfants, acheter une résidence principale, se constituer un patrimoine – au sein de l’entreprise la différence est criante. Prioriser, décider en responsabilité devient une démarche inaccessible pour beaucoup. La faute à un modèle d’organisation hiérarchique dont le lien de subordination entre le hiérarque et ses subordonnées  est l’ADN. Parce que tant qu’il y aura un contrat de travail, il y a aura lien de subordination et hiérarchie explicite; il n’y aura pas de vraie responsabilisation de chacun au sens de l’accountability dont parlent nos amis anglophones.

Chacun est moins bien que soi dans un modèle hiérarchique

Encore il y a quelques semaines, une conversation avec un dirigeant d’un grand groupe français a été l’occasion pour moi d’observer l’incapacité de beaucoup à cheminer vers l’empowerment et l’accountability pourtant vivement souhaités au sein des entreprises, y compris et surtout par le patron. Une fois encore, dans cette entreprise comme dans tant d’autres, on peut observer des employés qui, la porte franchie, se révèlent moins bien qu’eux-mêmes. C’est comme si la « membrane juridique » qui vient les envelopper, faisait apparaître des professionnels qui sont un pâle reflet de ce qu’ils sont en réalité, en dehors de l’entreprise, dans leur vie privée.