Paris, le 09 mars 2021 – « Le changement ne se décrète pas. La responsabilité non plus » lance Hugo Mouraret, membre du directoire de Scarabée-Biocoop. L’entreprise rennaise, pionnière en matière de management constitutionnel et d’holacratie, a entamé il y a plusieurs mois un chantier visant à accompagner l’ensemble de ses managers vers une meilleure compréhension de leurs rôles et une responsabilité pleinement assumée. 

Après un an de travail mené avec les managers et l’institut iGi pour identifier la meilleure voie à suivre, Scarabée-Biocoop vient de faire un grand bond vers un self-management pleinement assumé. Un travail marqué par un acte fort : l’amendement de sa constitution. Prochaine étape, généraliser le self-management à toutes les équipes. 

Des managers responsables et créateurs de valeurs

En adoptant l’holacratie et son management constitutionnel, il y a plus de 6 ans, Scarabée-Biocoop a fait le choix d’une transformation radicale de son organisation. Une transformation dont les managers devraient être à la fois l’incarnation et le vecteur de succès. Mais, de l’aveu d’Hugo Mouraret, « malgré de nombreux succès, nous avons sans doute un peu péché par optimisme ou naïveté. Concentrés sur l’appropriation de la nouvelle organisation constitutionnelle et de ses processus par l’ensemble des salariés, nous avons quelque peu ignoré la nécessaire émergence et le rôle clé d’un nouveau type de management. Un management composé de managers responsables et moteurs de la transformation ». Des managers qui, sortis du système hiérarchique, doivent s’affirmer dans leurs rôles et dans le self-management. Des managers qui abandonnent leur ascendant hiérarchique pour une autorité basée sur leur expertise. Des managers qui, enfin, s’affirment par leur capacité à accompagner, à hiérarchiser et à prioriser.

« A l’issue d’une période probatoire de 6 mois, qui va bientôt s’achever, les managers engagés dans ce processus ont pu disposer de tous les moyens nécessaires pour apprendre à être vraiment responsables et devenir pleinement créateurs de valeurs » explique Hugo Mouraret.

Étendre le self-management

L’entreprise rennaise se donne jusqu’à la fin de 2021 pour aboutir dans ce processus de transformation pour, en 2022, se fixer un nouvel objectif ambitieux : s’appuyer sur ces nouveaux managers pour accompagner chaque employé, chaque rôle qui compose et caractérise l’organisation constitutionnelle, vers le self-management.

« Il nous reste donc du chemin mais la voie est tracée et l’ensemble des équipes parfaitement aligné sur cette ambition commune pour Scarabée-Biocoop » conclut Hugo Mouraret.

 

Contact presse : Sandrine Lennes +33 (0)6 82 97 89 04 sandrine.lennes[at]gmail.com

L'institut iGi

About L'institut iGi

Créé en 2008 par Bernard Marie Chiquet, iGi est un institut de recherche et de pratique, et un centre de formation (certifié AFAQ AFNOR et Qualiopi) qui s’adresse à tout type d’entreprises et accompagne les dirigeants soucieux d’évoluer vers un management et un self-management constitutionnels afin d’offrir davantage de valeurs au monde . Un modèle transparent et efficace, s’appuyant sur une constitution et des collaborateurs responsabilisés et épanouis. En une décennie, l’institut iGi a accompagné une centaine entreprises en France, en Europe et au Québec dans leur transformation. En outre, l’institut de recherche a importé l’holacratie, nouvelle pratique managériale, des États-Unis en Europe en 2010. A ce titre, l’institut iGi a été désigné Premier Provider Holacracy, le 1er dans le monde.