4 ans après avoir fait le choix de faire passer son organisation en holacratie, Winpharma – numéro 1 des éditeurs indépendants de logiciels de pharmacie – a su franchir, ces derniers mois, un cap dans sa compréhension et sa pratique. Confrontée à une certaine mésinterprétation – de la part de la direction et du management – de la nouvelle dimension du rôle des managers induite par l’holacratie, l’entreprise a entamé un travail de réflexion et de transformation avec les consultants iGi Partners. En quelques mois, Winpharma est redevenue cette entreprise centrée sur sa raison d’être – « rendre les pharmacies géniales » – efficace et rentable, où chacun peut s’épanouir et où les leaders peuvent émerger.

Paris, le 12 novembre 2019 – Fondée il y a 25 ans par Bénédicte Dekeister et Alexandre Karpov, l’entreprise basée à Arzon dans le Morbihan, est aujourd’hui un leader dans le domaine des logiciels de pharmacie.

Il y a un an, ses fondateurs, convaincus que l’holacratie est le meilleur moyen pour tendre vers leur raison d’être, constatent néanmoins chez beaucoup de managers une certaine incompréhension de l’holacratie. Croyant que celle-ci se passe de managers, ils ne se sentent plus légitimes, se sentent, d’une certaine façon, dépossédés. A tort.

L’holacratie a besoin de plus de management

Alertés par une baisse de productivité et un certain mal-être qui s’installait dans l’entreprise, les deux fondateurs de Winpharma se sont aperçus qu’en réalité, ils n’appliquaient pas les principes de l’holacratie. « Au premier chef les managers – ceux que nous appelons les premiers liens – qui n’assuraient plus leur rôle de manager, croyant cela contraire à l’holacratie » explique Bénédicte Dekeister. Cela a donc été l’occasion de rappeler les attributions des premiers liens, et d’expliquer combien ils contribuent à la réussite de chacun dans l’organisation. Comme le rappelle la fondatrice de Winpharma, « si grâce à l’holacratie chacun est libre de ses actes dans le périmètre de son rôle et de ses autorités, c’est aussi grâce au manager qui est d’abord là pour aider ses collaborateurs à progresser ». Les managers en holacratie aident les collaborateurs à réussir. Ils sont ces leaders qui rendent possible l’autonomie et la responsabilité à laquelle chacun aspire.

Des résultats tangibles

Loin d’éloigner l’entreprise de l’holacratie comme l’ont d’abord cru quelques collaborateurs, ce travail a permis de redonner du corps au management de Winpharma. « Cette remise en question de notre pratique nous a permis de mieux appliquer la Constitution qui sous-tend l’holacratie » insiste Bénédicte Dekeister. Une gouvernance, des processus et des rôles clairs ; une parole des collaborateurs libérée et une entreprise à nouveau pleinement centrée sur sa raison d’être : « rendre les pharmacies géniales ». Le tout grâce à un management réinventé et augmenté, un leadership accessible et au service du collectif. « C’est parce que le management prend sa place que les collaborateurs trouvent la leur » conclut la fondatrice de Winpharma.

L'institut iGi

About L'institut iGi

Créé en 2008 par Bernard Marie Chiquet, iGi est un institut de recherche et de pratique, et un centre de formation (certifié AFAQ AFNOR) qui s’adresse à tout type d’entreprises et accompagne les dirigeants soucieux d’évoluer vers un management et un self-management constitutionnels. Un modèle transparent et efficace, s’appuyant sur une constitution et des collaborateurs responsabilisés et épanouis. En une décennie, l’institut iGi a accompagné plus de 85 entreprises en France, en Europe et au Québec dans leur transformation. En outre, l’institut de recherche a importé l’holacratie, nouvelle pratique managériale, des États-Unis en Europe en 2010. A ce titre, l’institut iGi a été désigné Premier Provider Holacracy, le 1er dans le monde.