Le management constitutionnel est un terme inventé par Bernard Marie CHIQUET en 2019, pour qualifier un système managérial dans lequel ceux qui en ont le pouvoir, le plus souvent les dirigeants, adoptent une constitution pour l’organisation, laquelle régit la façon d’exercer le pouvoir à travers des règles et des processus qui s’appliquent à tous, y compris à eux-mêmes. Ce type de management permet de passer d’un pouvoir hiérarchique à un pouvoir constitutionnel qui fait loi, c’est-à-dire encadré et distribué selon les règles de droit définies dans la constitution choisie. Chacun devient détenteur de certains pouvoirs selon ses rôles, qui sont encadrés et limités par des politiques qui engagent chacun.

L’holacratie, un exemple de management constitutionnel

L’holacratie est né aux États-Unis en 2006, importé en Europe en 2010 par Bernard Marie Chiquet, fondateur de l’institut iGi.
C’est le premier exemple de management constitutionnel, évolutif puisqu’il est aujourd’hui à la version 4.1 et bientôt à la version 5.0 de sa constitution.
La constitution de l’holacratie se compose de cinq articles et une annexe avec la description des rôles structurels :

Article I : Énergiser des rôles

Article II : Structure de cercle

Article III : Processus de gouvernance

Article IV : Processus opérationnel

Article V : Questions d’adoption

Définition : l’holacratie, c’est un ensemble cohérent d’outils de management et de self-management qui aide à la responsabilisation de celui qui fait et à la coopération de tous autour de règles du jeu communes, le tout au service de la raison d’être de l’entreprise.

L’holacratie se base sur cinq outils clés : raison d’être, rôle, réunion de triage, tension et réunion de gouvernance.

Raison d’être

Rôle

Réunion de triage

Tension

Réunion de gouvernance

Quelle typologie d’entreprises passent à un management constitutionnel ?

Nous avons accompagné plus de 85 entreprises vers un management constitutionnel.
Parmi elles, nous sommes intervenus dans des TPE/PME mais aussi dans des parties de grands-groupes comme Danone, Décathlon, Mr. Bricolage, Kingfisher, Swisslife, Sodexo.
Les secteurs d’activités sont divers et variés : industrie, retail, digital, production, associations, secteur public, mobilité et transport, etc..
Chaque entreprise/organisation a ses propres enjeux, portés par le dirigeant/leader. Quelques exemples :

  • Besoin de plus d’agilité, s’adapter plus facilement à l’environnement
  • Remettre du sens au sein de l’entreprise
  • Transmission d’entreprise
  • Forte croissance à gérer
  • Besoin de plus de productivité
  • Mettre plus d’explicite sur qui fait quoi au sein de l’entreprise

Ressources sur le management constitutionnel

  • Tribune parue dans Harvard Business Review : Libérer la puissance des collaborateurs grâce au management constitutionnel
  • Tribune parue dans Le Journal du Net : Management constitutionnel : la clé pour aller vers le self-management
  • Tribune parue dans Forbes : COVID-19, Quelle Stratégie Pour Le Management ?
  • Tribune parue dans Forbes : Le Mirage de l’Entreprise Libérée