Dirigeants, comment mettre en mouvement vos équipes lorsque le réflexe est le déni de la réalité ?

Plus rien ne sera comme avant. C’est du moins la conviction d’un grand nombre de dirigeants que je rencontre et que j’accompagne. Et pour cause, la crise sanitaire est venue jeter une lumière crue sur l’inadéquation de nombreuses organisations avec leur environnement. Lucides, beaucoup perçoivent l’urgence de bâtir une organisation à même de faire face aux crises qui se succèdent, à une complexité ambiante qui ne tolère plus les modèles figés par le temps, devenus obsolètes.

L’humanité, dans de nombreux domaines, est sortie de l’équilibre et est entrée dans une phase turbulente et chaotique. [...] On a dépassé le point de non-retour. Les crises s’enchaînent alors. Elles sont d’amplitudes de plus en plus importantes. Elles sont de plus en plus graves. Elles s'entraînent même les unes les autres. Ainsi, les crises financières entraînent des crises économiques qui entraînent elles-mêmes des crises sociales... Qui entraînent alors de nouvelles crises économiques, qui entraînent des crises politiques, etc..

Bruno MarionAuteur de « Chaos, Mode d’Emploi »

Pourtant, malgré cette lucidité essentielle, beaucoup se heurtent à l’incrédulité et aux conservatismes qui traversent leurs équipes. Dans nombre d’entreprises, les collaborateurs, managers inclus, semblent persuadés que l’après COVID-19 est synonyme d’un retour à la situation antérieure, d’un retour au statu quo. Le déni de réalité est profondément ancré. L’importance pour ces dirigeants d’insister sur l’impossibilité d’un retour en arrière, la nécessité d’une prise de conscience en faveur d’une organisation capable de répondre à la complexité par la complexité, au chaos par une organisation constitutionnelle et des outils adaptés.

Témoignage de Sébastien Di Pasquale, gérant de L'Atelier du Laser, sur l'évolution de son organisation et l'aspect RH/innovation sociale à travers 3 évolutions majeures

Vous êtes intéressé pour vous lancer comme Sébastien ? Essayez avec un premier rendez-vous !

Une accélération

Et face au COVID-19 et à la problématique du confinement, de nombreuses entreprises ont revu leur organisation mais aussi leur façon d’appréhender leurs modes de commercialisation, d’interaction avec les clients, entre collaborateurs et équipes, etc. Une démarche qui a conduit beaucoup d’entre elles à accélérer fortement leur digitalisation et, par conséquent, à redessiner les fondements et les contours de leur organisation. Une rupture, une accélération qui a pour conséquence de dévoiler le futur mais aussi de créer peurs et réticences chez beaucoup. Certains dirigeants que j’accompagne, s’essoufflent, et cherchent des idées pour faire avancer ces grands changements internes. Dans ce contexte, il est donc utile d’insister sur quatre éléments qui doivent permettre aux dirigeants qui portent cette évolution, de mettre en mouvement l’ensemble des forces vives de l’entreprise. Parce que le monde d’aujourd’hui n’est plus celui de février 2020 !

Bernard Marie Chiquet

About Bernard Marie Chiquet

Bernard Marie CHIQUET a été plusieurs fois entrepreneur et dirigeant de grandes entreprises : Executive Director chez CAPGEMINI, Senior Partner chez Ernst & Young, Président - Fondateur de Eurexpert. Dans un deuxième volet de sa carrière, il est devenu coach (HEC), médiateur (CAP’M), coach en Holacracy (2011) et Master Coach. Il est aujourd'hui Fondateur de IGI Partners (créé en 2007) Formateur, consultant en organisation, coach, conférencier, professeur à l’IAE Lyon School of Management (Université Jean Moulin Lyon III) et intervenant à HEC Executive Education.