Remettre les choses dans le bon ordre et sortir des mythes qui nous écartent de l’essentiel. L’excellence managériale est nécessaire à la mise en place du self-management, les deux peuvent être catalysés par une constitution et soutenus par un outil logiciel. Mais la finalité est et reste la création de valeurs, et nécessite une modélisation simple, au-delà des outils et d’une constitution.

Depuis quelques mois, un certain nombre d’échanges et de rencontres me font penser qu’il est temps de remettre “l’église au centre du village” et de tordre le cou à quelques mythes qui se sont installés dans certaines entreprises qui ont choisi de se réinventer.

Le premier de ces mythes est sans doute celui qui veut laisser croire qu’un outil, une plateforme ou une technologie vont guider la transformation de l’organisation. Certains pensent ainsi que le déploiement de plateformes comme GlassFrog, HolaSpirit ou Peerdom – plateformes pour soutenir la pratique du self-management et rendre visibles les autorités distribuées au sein de l’organisation – vont leur permettre de définir le sens et les règles du jeu qui les guident. Quelle erreur ! Les discours marketing ne doivent pas faire oublier que l’on parle ici de simples outils et que ceux-ci sont et restent des moyens et non une fin.

Autre mythe qui a la vie dure et qu’il convient de corriger, celui qui veut laisser croire que conduire l’entreprise et ses collaborateurs vers le self-management est une finalité pour l’organisation. Ici encore, il est important de rappeler que la seule et vraie finalité de l’entreprise est et reste la création de valeurs. Face à ce nouveau “dogme” qui semble vouloir s’installer, il est bon de rappeler que le self-management est lui aussi un moyen et non une fin en soi.

Dans ce contexte, revenons à l’essentiel et concentrons nous sur ce que sont les vraies finalités de l’organisation.

La créations de valeurs, la vraie finalité de l’entreprise

Ne nous méprenons pas. La vraie finalité de l’entreprise, quelle qu’elle soit, est de créer de la valeur plurielle ; pour et par ses clients, son éco-système, en s’appuyant sur les talents dont elle dispose au sein de ses équipes, au service du monde qui l’entoure. C’est par ce biais de la création de valeurs que l’entreprise peut devenir ce qu’elle aspire fondamentalement à être, ce qui est attendu par le monde. Une organisation mue, toute entière, par la volonté de créer plus de valeurs qu’elle n’en consomme. Cette création de valeurs marque le cheminement de l’organisation vers sa raison d’être évolutionnaire.

Vous êtes intéressé pour vous lancer dans une organisation créatrice de valeurs ? Essayez avec un premier rendez-vous !

Bernard Marie Chiquet

About Bernard Marie Chiquet

Bernard Marie CHIQUET a été plusieurs fois entrepreneur et dirigeant de grandes entreprises : Executive Director chez CAPGEMINI, Senior Partner chez Ernst & Young, Président - Fondateur de Eurexpert. Dans un deuxième volet de sa carrière, il est devenu coach (HEC), médiateur (CAP’M), coach en Holacracy (2011) et Master Coach. Il est aujourd'hui Fondateur de IGI Partners (créé en 2007) Formateur, consultant en organisation, coach, conférencier, professeur à l’IAE Lyon School of Management (Université Jean Moulin Lyon III) et intervenant à HEC Executive Education.